Ensemble Scolaire d’Amboise

Actualité du collège

My Lockdown Diary. Carnet de bord du confinement

My Lockdown Diary. Carnet de bord du confinement

Notre collège fut fermé du 16 mars au 18 mai 2020 pour cause de pandémie due au coronavirus. Nos élèves, confinés chez eux, ont expérimenté l’école à la maison et l’apprentissage en ligne.

Cette expérience inédite, ils la racontent en mots et en images dans leur carnet de bord intitulé “My Lockdown Diary”. Ce projet pédagogique, conçu par leur professeur d’anglais, a été suivi avec sérieux et assiduité par quelque 90 élèves, de 6ème et 5ème, du Collège Bon Sauveur pendant les deux longs mois de confinement.

Leurs pages témoignent de moments d’intimité partagés, réels et virtuels. Elles interpellent le lecteur par la densité du temps suspendu et par la présence rassurante des enseignants malgré les distances imposées par le protocole sanitaire.

Les plus beaux carnets de bord seront exposés au CDI à la rentrée de septembre. Les enseignants seront invités à y déposer leur bulletin de vote.

Quelques carnets de bord en attente d’être primés

 

 

L’univers du conte traditionnel en espagnol

L’univers du conte traditionnel en espagnol

Les élèves de 5ème bilangue ont abordé en cours d’espagnol l’univers du «conte traditionnel» en créant de courts récits dans la langue de Cervantès.

Un travail en interdisciplinarité entre l’enseignante documentaliste et l’enseignante d’espagnol a permis d’intégrer, dans ce projet, la sensibilisation au droit d’auteur et au droit à l’image car nos écrivains en herbe ont dû choisir une image afin d’illustrer leur conte.

De plus, pour valoriser davantage ces productions débordantes d’imagination, nous avons lancé la deuxième édition papier pour que ce nouveau recueil des contes fasse partie du fonds documentaire du CDI et puisse être consulté et emprunté par tous les élèves du collège.

Nous sommes fiers de vous montrer, en avant-première, le recueil (pensez à mettre le plein écran…) :

https://widgetviewer.photoconnector.net/?widgetId=eaa25c4f-1cdd-4e80-a40c-6d3548f4c159&locale=fr-FR&nocache=1592412001363&popup=true

>

Voyage en Irlande des Troisièmes

Voyage en Irlande des Troisièmes

Du 23 au 29 février 2020, 79 élèves de Troisième et 6 de leurs professeurs ont séjourné à Portmarnock et Malahide, dans le comté de Dublin, avec comme objectif de découvrir l’Irlande, sa langue, ses habitants et sa culture.

Le voyage de l’aller en ferry, sur une mer quelque peu agitée, aurait pu refroidir leur enthousiasme du départ mais il n’en fut rien. Les plus vaillants d’entre-eux se sont montrés volontaires et solidaires pour venir en aide à ceux qui, visiblement, n’avaient pas le pied marin. Le groupe a débarqué en Irlande tels des pionniers prêts pour l’aventure !

Leur première étape fut un pub authentique irlandais où ils ont dégusté un Fish and Chips servi avec un soft drink dans un verre de Guiness.

Le séjour fut, de l’avis de tous, riche en visites culturelles : le centre historique de Dublin, le château hanté de Malahide, la prestigieuse chocolaterie irlandaise Butler’s, le stade mythique de Croke Park (véritable temple des jeux gaéliques) et le petit port de pêche de Howth.

Des ateliers pratiques, commentés en anglais par les hôtes, ont merveilleusement complété leur initiation à la culture irlandaise. Ainsi, ils ont pu fabriquer leur propre Irish soda bread, nourrir des moutons, danser la jig irlandaise,  jouer du bodhran (tambour en peau de chèvre), décorer leur Easter Bunnyet, s’initier, une crosse à la main, au hurling.

Mais leur professeur, Mme Boussac, organisatrice de ce séjour d’exception, leur avait réservé le meilleur pour la fin : une randonnée à Glendalough, dans un cadre verdoyant au bord de deux lacs et entouré des vestiges d’un site celtique.  Digne des plus belles cartes postales de l’Irlande !

L’accueil chaleureux des familles irlandaises et le temps ensoleillé ont fortement contribué à la réussite de ce séjour inoubliable.

Nous ne savions pas que, deux semaines plus tard, nous serions tous confinés à la maison… loin des grands espaces verdoyants de l’Irlande.

UNSS hand ball

UNSS hand ball

L’équipe de Hand Ball du collège est devenue championne départementale UNSS ce mercredi.

Nous les félicitons !

La classe ULIS au Musée Goya

La classe ULIS au Musée Goya

 

Les élèves de la classe ULIS se sont rendus au Musée Goya de Castres. La visite au musée a été située à l’équateur du travail réalisé au collège. Les ressources du musée viennent compléter les différentes activités menées en classe et celles-ci ont permis de mieux comprendre les ressources du musée.

Le Musée Goya de Castres conserve dans ses collections des pièces insolites des célèbres gravures du peintre espagnol. Les Caprices est un titre utilisé souvent par les artistes des XVIIe et XVIIIe comme synonyme de « fantaisies ». Cette série est composée de quatre-vingt gravures. Elles sont exécutées à l’aquatinte et repiquées à l’eau-forte.

Hybrides, monstres, créatures légendaires et mythiques se côtoient pour susciter notre étonnement et transcender notre rapport au réel. A partir de ces représentations d’êtres hybrides et mystérieux présents dans les gravures de Goya, les élèves ont participé à un atelier pédagogique avec Tarik ESSALHI. L’artiste les a guidés pour réaliser des sérigraphies leur permettant de reproduire leur création sur papier et sur un « tote bag ».

L’artiste regarde, exprime, pense, interroge et réinterroge sans cesse le monde. Le processus de création est un moyen pour l’appréhender et le comprendre. Les élèves se sont nourris des connaissances et des apports du musée pour créer des œuvres et devenir à leur tour des créateurs.

Dans un deuxième temps, cette découverte a été prolongée et approfondie par une visite de la collection de la main de Tarik. Dans la collection, les animaux sont largement représentés. Ils sont présents de l’Antiquité jusqu’aux temps modernes. Plus d’une trentaine d’œuvres dans le musée présentent des animaux de toutes natures qu’ils soient domestiques, sauvages ou fantastiques, tous jouent un rôle prépondérant dans l’analyse des œuvres. Ce projet a permis aux élèves de s’approprier un lieu de culture, le musée.

Visite des cuisines du Bon Sauveur

Visite des cuisines du Bon Sauveur

C’est à la suite de la commission restauration que la visite des cuisines du Bon Sauveur fut organisée. Ces sont des représentants d’élèves et des parents qui se sont rendus sur place pour voir et comprendre comment sont préparés les repas des écoliers et des collégiens du Bon Sauveur.

Mme Maisonnette Sophie, vice-présidente de l’APEL nous raconte la visite :

 

Nous avons commencé cette visite par nous habiller pour respecter les normes d’hygiène en vigueur…

Quel style !!

 Ensuite, nous avons suivi le parcours que chaque aliment fait à son arrivée aux cuisines.

Nous sommes passés au « magasin » des produits secs puis dans le congélateur à -19°C observer les filets de poissons, dans le BOF à 4°C (réfrigérateur pour le Beurre, les Œufs et le Fromage) et enfin aux produits frais (fruits et légumes). Nous avons eu bien froid mais c’était pour la bonne cause !

Ensuite nous sommes rentrés dans le vif du sujet en passant par les différents ateliers : épluchage et découpe des légumes, préparation des plats, cuisson et stockage. On peut dire que ça ne chôme pas dans les cuisines pour les 25 personnes qui y travaillent !

Nous avons ainsi découvert que nos chers enfants mangeaient de la viande désossée manuellement ! Avec de vraies pièces de boucher stockées dans une chambre froide !

Clou du spectacle, l’atelier du pâtissier ! Car oui, les pâtisseries qui sont servies à la cantine le midi sont toutes produites sur place !

La question du bio a été abordée. Avec un plus de 2000 repas produits par jour, le problème d’approvisionnement rend le passage au bio compliqué. En revanche, soyez sûrs que tous les produits sont faits en France et que, dans la mesure du possible, ils viennent de notre région !

En tout cas, ils sont cuisinés par une équipe qui se soucie du goût des enfants ainsi que de la qualité des produits ! Et c’est bien cela le plus important !

 

 

 

« BâtiTmaths » en 4ème

« BâtiTmaths » en 4ème

Dans le cadre du Parcours Avenir, les élèves de 4ème se sont rendus à Beaumont de Lomagne.

Au lycée professionnel Norman Foster, ils ont pu découvrir différents métiers du bâtiment : topographe, géomètre, architecte, employé de travaux publics, maçon, menuisier, plombier-chauffagiste… qui leur ont été présentés par des élèves actuellement en formation.

Les métiers du bâtiment n’étant pas sans lien avec les mathématiques, une chasse au théorème était également organisée par la Maison de Fermat, partenaire du projet ; différents défis nécessitant calcul et logique étaient à relever dans la maison natale du célèbre mathématicien et dans les rues attenantes… afin de découvrir le fameux code secret.

Visite au Castres Olympique

Visite au Castres Olympique

Le

Jeudi 23 janvier, les élèves de la section Rugby se sont rendus à Castres pour visiter les installations sportives du CO.

Accueilli par monsieur Philippe Carayon, directeur du centre de formation et ancien élève de l’établissement, Ils ont pu découvrir le centre d’entraînement de l’un des tous meilleurs clubs de rugby de France. Salle vidéo, de musculation, vestiaire… les élèves ont parcouru tous les couloirs de ce centre dédié à la performance, croisant quelques visage connus, tel Adrian Lungu, champion de France de 1993 ou Sitiveni Sivivatu, star mondiale des années 2000. En fin de matinée, Ils ont pu observer les dernières minutes de l’entraînement, avant de rencontrer brièvement les joueurs, les gratifiants de quelques selfies et autographes.

Ensuite direction le stade Pierre Fabre, où le Salon du Président attendait nos jeunes pour pique-niquer, la visite s’est poursuivie dans les travées de l’antre du CO. Un tour dans les vestiaires puis au plus près de la pelouse, avant de remonter dans le

bus.

Le plus marquant lors de cette journée, assurément le sérieux, la discipline et le souci du détail qui permettent d’atteindre des performances de très haut niveau !

Un immense merci à toutes les personnes qui ont permis de réussir cette journée, et notamment aux parents qui ont accompagné nos jeunes rugbymans.

Messe pour le père JAMET

Messe pour le père JAMET

Les élèves de 5ème qui suivent la catéchèse ont été invités par la fondation du Bon Sauveur à la messe en l’honneur du Père Pierre-François Jamet le lundi 13 février à 15h.

Le Père Jamet (1762-1845) originaire de Normandie vient fonder le Bon Sauveur en 1832, avec l’aide de quelques religieuses. Ils reprennent d’abord une école de sourdes-muettes et installent un “asile pour aliénés”au château du Lude en 1835.

Le Père Jamet a été reconnu « bienheureux » le 10 mai 1987 par le pape Jen-Paul II.

Pierre-François JAMET, fondateur du Bon Sauveur

Le père Pierre-François Jamet (1762- 1845), est inventeur et bâtisseur de la charité.

Le père Pierre-François Jamet a effectué plusieurs voyages à Albi. Ce prêtre, ordonné à 25 ans pour le diocèse de Bayeux en 1787 et qui mène, pendant la Révolution la vie errante et camouflée du clergé “réfractaire », consacre son existence au service d’une petite communauté de Caen, celle du Bon-Sauveur. Elle est destinée à soigner les malades pauvres et à “tenir un pensionnat pour les femmes et les filles folles ».

Quand s’y ajoutera l’éducation des sourds-muets, Pierre-François Jamet mettra au point un langage par signes et plus tard un apprentissage de l’expression orale à partir de lecture sur les lèvres.

C’est pour prendre en charge l’école de sourds-muets de l’abbé Treilhou que Pierre-François Jamet vient à Albi en 1832 avec cinq religieuses. Ce sera le début de l’école du Bon Sauveur.

Il a été béatifié le 10 mai 1987.

Nouvelle publication – Auteurs : Josiane Grondin, Danièle Garric-Bonfill

Edition : Fondation Bon Sauveur d’Alby, 2019

 

1 2 3 9 10